z

Séisme au Népal : l’aide internationale se met en place

Deux jours après le puisant séisme (7,8 sur l’échelle de Richter) qui a frappé le Népal, dans la région de la capitale,

Katmandou, on déplore plus de 4000 morts. Un bilan qui ne cesse de s’alourdir d’heure en heure, d’autant que de nombreuses répliques se font ressentir dans ce pays situé au pied de la chaîne himalayenne. Les secours locaux éprouvent des difficultés à intervenir devant le nombre, également croissant, de blessés - près de 8000, 48 heures après la catastrophe. Quant aux sans abri, ils se comptent par plusieurs centaines de milliers, les bâtisses étant très souvent de construction précaire. A cela s’ajoutent les conditions de déblaiement rendues difficiles dans les rues étroites de la vieille ville et le manque de moyens locaux.

L’aide internationale n’a pas tardé à se mettre en place par l’envoi de fonds mais aussi de matériels de première urgence. Des ONG françaises, comme Handicap international, Action contre la faim et Médecins du Monde sont déjà opérantes sur place. Pour elles, comme pour les autres intervenants, c’est un défi logistique auquel elles doivent répondre.

Notre jeune ONG met en place une réponse de post urgence en rassemblant dans ses quatre plateformes logistiques du matériel pour venir en aide aux sinistrés : abris provisoires, nourriture, eau potable, vêtements chauds, couvertures, kits hygiène sont les premiers besoins recensés par les organisations humanitaires sur place.

 

Photo : Reuters / Navesh Chitracar