z

A l'attention des médias

Vous pouvez récupérer nos communiqués de presse en téléchargeant les PDFs ci-dessous :

On parle de nous

luso jrnl

Paru dans La République de Seine de Marne du 30 octobre 2017

PORTUGAL: Ils viennent en aide aux sinistrés des incendies

Après avoir apporté une aide matérielle aux victimes des inondations du Loing, l’ONG Partagence, dont de nombreux bénévoles résident dans le sud Seine-et-Marne, s’est rendu au Portugal. Pour aider les sinistrés des incendies. Partagence est une ONG créée voici 3 ans (…) Si le siège de Partagence est à Paris, ses acteurs sont sur le terrain : Claude Frégeac, son président, s’est rendu au Portugal la semaine dernière, accompagné de Fabienne Drouet... Cliquer ici.

luso jrnl

Partagence aide les victimes des incendies au Portugal. Lu dans Luso Journal du 20 octobre 2017

Alors que le Portugal est à nouveau frappé par de terribles feux de forêt qui ont causé la mort d’au moins 36 personnes (*), Partagence tient à exprimer, dans un communiqué envoyé aux rédactions, toute sa solidarité aux Portugais auprès desquels elle est engagée depuis juillet dernier dans un programme de post urgence. . Lire la suite.

* A la date du 22/10/17, un nouveau bilan faisait état de 44 morts.

luso

Paru sur le site d’informations luso.fr le 23 juin 2017

Incendies au Portugal

Après les terribles feux de forêt qui ont fait plus de 60 victimes, 200 blessés et ravagé plusieurs centaines d’habitations dans la région de Leiria au Portugal, Partagence appelle à la solidarité et à la générosité pour venir en aide aux sinistrés. Pour agir, elle a ouvert un compte dédié, « Partagence - Sinistrés Portugal ». Lire la suite.

Logo France bleu

Chronique "Ondes Positives" du 31 mai 2017

Fabienne Drouet, coordinatrice du programme de post urgence en Seine et Marne, a été invitée dans La Matinale de France Bleu Paris-Ile de France, animée par Robin Grimaldi. Elle a témoigné des difficultés rencontrées par certains sinistrés de la crue survenue il y a tout juste un an, entre Moret sur Loing et Saint Pierre-lès-Nemours, deux des cinq communes d’intervention de Partagence. Pour le podcast de la chronique cliquez ici.

larepublique77

Paru dans La République de Seine de Marne du 5 juin 2017

INONDATIONS : Entretenir une mémoire collective

Vendredi 2 juin à Saint Mammès (Seine-et-Marne), à l’initiative de Partagence, la salle était pleine pour écouter et partager sur cet événement qui a bouleversé leurs vies. Comment retrouver une vie normale après ça. Cliquer ici.

Bernard Vadon

Blog de Bernard Vadon, journaliste (29 avril 2017)

PARTAGENCE : une certaine et magnifique idée de servir le partage solidaire

La notion de partage est manifestement et étroitement associée au verbe donner. Qu’il s’agisse de soi-même ou d’un simple geste matériel au demeurant sympathique mais pas forcément pénalisant pour la situation du donneur. La seule différence résidant dans la part de son bien que l’on abandonne sans pour autant se dépouiller de sa totalité. Une singularité impliquant une autre notion, celle de la réciprocité. En matière religieuse, la nuance est autrement explicite dans la mesure, par exemple, où, dans le texte évangélique, le Christ incite le riche à vendre tout ce qu’il possède pour le donner aux pauvres avant de l’inviter à le suivre. Le don est en ce cas autrement plus fort que le partage sans pour autant enlever au premier geste sa dimension et sa pleine signification humanitaire.

Du coeur à l’action

Il y a trois ans, Claude Frégeac – délégué général - créait Partagence, (www.partagence-nso.org) dont le nom évoque, en quelques lettres, la raison sociale sous forme d’un simple mais magnifique slogan : du coeur à l’action. Un acte éminemment fédérateur pour son instigateur qui ne ménage pas ses appels à la solidarité : « Partagence s’attache essentiellement à collecter des produits manufacturés, alimentaires mais aussi non alimentaires, auprès des industriels, fabricants, producteurs et distributeurs. Cela, dans le cadre d’opérations de déstockage ou de dons en nature. Le recyclage et le gaspillage constituant une raison sinon une vive motivation à une action de solidarité visant à palier des situations d’urgence résultant de catastrophes naturelles relevant du dérèglement climatique. Elle est, en l’occurrence, partenaire de l’ensemble des parties prenantes, publiques et gouvernementales et en outre, solidaire des associations instituées et investies d’une mission humanitaires et d’assistance. »

Au Maroc aussi …

Partagence s’est également et en particulier distinguée en Guinée mais aussi au Togo et en Algérie. (1) Aujourd’hui, son action se développe au Maroc avec l’engagement de personnalités dont Mme Zoubida El Boustani - déléguée au développement de Partagence-Maroc et reconnue pour son action, depuis des années, au sein de nombreuses associations caritatives – et Mme Maria Simoës, chargée de développement Partagence- Maroc. (2) Elles sont ensemble solidaires et bénévoles pour réunir aussi bien des dons en nature que financiers. Un engagement manifestement fédérateur auquel adhèrent les clubs services et les associations diverses, tous dernièrement distingués lors d’une soirée organisée par l’équipe parisienne de « Partagence » dans le cadre de l’Atlas Golf de Marrakech. Un temps d’étude et de réflexion à l’issue duquel l’assistance, composée de représentants d’organismes officiels mais aussi d’associations caritatives, partagèrent un cocktail dînatoire de qualité préparé par Manu Bitard et son épouse, Isabelle.

Plus on partage ...

Claude Frégeac, en sa qualité de délégué général, après avoir félicité et récompensé Mmes Boustani et Simoës pour leur dynamisme, n’a pas manqué de revisiter les principaux terrains d’action à l’international de l’association Partagence dont, en particulier, l’aide urgente apportée aux populations sinistrées lors des inondations catastrophiques qui frappèrent, en France notamment, les Alpes Maritimes et la Seine et Marne,. L’occasion, enfin, d’acter la disponibilité des entreprises donatrices mais aussi des particuliers et de lancer un nouvel et pressant appel à tous ceux qui seraient motivés pour apporter leur précieuse contribution lors des futures opérations « gagnant/gagnant » puisque, entend encore le préciser Claude Frégeac, les entreprises partenaires sont à même de bénéficier d’une réduction fiscale. Mais surtout, et en manière de conclusion solidaire, en s’imprégnant de la belle pensée de l’acteur, réalisateur, scénariste et chanteur américain Léonard Nimoy qui incarnait, on s’en souvient, le docteur Spock dans la fameuse série « Star Trek » :

« Plus on partage, plus on possède ! »

Bernard Vadon

(1) Parmi les associations marocaines représentées lors de cette rencontre solidaire, outre la délégation de Partagence dont Bernadette Laffitte, Sylvie La Chappelle et Pascale Ducarouge, on notait les représentants de l’Entraide Nationale ; de l’associaiton Dar Al Bir Wal Ihssane ; de l’association Dar Tifl ; de l’association Riad Zitoun ; de l’Internat Soroptimist pour jeunes filles et enfin du Rotary-club de Marrakech-Menara. (2) Partagence-Maroc : c/o F.B.S. 257 Boulevard Mohamed V – immeuble Benhafsia – Marrakech-Guéliz

Logo France bleu

Chronique "Ondes Positives" du 22 mars 2017

Claude Frégeac a été invité à répondre aux questions de Robin Grimaldi, l’animateur de La Matinale de France Bleu Paris-Ile de France. Il a présenté l’association Partagence et ses actions sur le terrain ainsi que le rôle des entreprises qui la soutienne à travers le mécénat de produits.

Pour le podcast de la chronique cliquez ici.

Logo Eclaireur du Gatinais

Paru dans L'Eclaireur du Gâtinais du 8 mars 2017

Des invisibles qui ont tout perdu (Saint Pierre-lès-Nemours)

Vendredi, l’association Partagence a distribué du mobilier après de neuf sinistrés victimes de la crue de juin dernier. Ce sont près de 26 personnes qui auront été aidées par cette jeune association spécialisée dans le déstockage solidaire. Pour lire l’article cliquez ici.

presse

Paru dans Le magazine municipal de Saint Mammès Informations de mars 2017

Partagence : le partage solidaire en action !

Partagence est une jeune ONG parisienne, créée en 2014, qui s’est spécialisée dans l’aide de post-urgence auprès des familles sinistrées des catastrophes naturelles, en France et à l’international.

Quel est le fonctionnement de cette ONG en France ?

Partagence travaille à la mise en place d’un réseau solidaire d’entreprises, fabricants, distributeurs et sociétés de services, afin de collecter des produits, matériels, équipements mais aussi des compétences. Un reçu fiscal permettant une réduction d’impôt pourra être fourni à l’entreprise donneuse.

Ainsi, l’association possède une réserve logistique qu’elle met à disposition des sinistrés lorsque des catastrophes naturelles se produisent. Le dispositif de l’ONG, appelé « dispositif Soleil » est alors activé en lien avec les autorités publiques locales et aux côtés des grandes organisations. Il intervient selon trois niveaux d’actions :

- une distribution aux sinistrés de « kits soleil de base » dans les premiers jours qui suivent la catastrophe (produits de premières nécessités),

- des « kits soleil personnalisés », constitués de produits ou matériels divers dans les semaines et mois qui suivent la catastrophe, puis distribués aux familles les plus touchées en fonction de leurs besoins,

- une autre aide est organisée pour les sinistrés grâce à la « Carte Soleil » distribuée par les mairies et abondée par les partenaires de Partagence (réductions ou bons d’achats...).

L’aide apportée suite aux inondations de juin 2016

Après la crue de juin 2016, PARTAGENCE s’est engagée dans un programme de post-urgence au bénéfice de familles sinistrées du sud Seine-et-Marne. Pour ce faire, une plateforme logistique a été installée sur la commune de Montereau-fault-Yonne. Deux semi-remorques ont acheminé une grande quantité de matériels et l’ONG a contacté les CCAS des communes touchées.

Mais, alors que les collectivités locales ont très bien accompagné l’ONG dans les Alpes- Maritimes suite aux inondations d’octobre 2015, Partagence a eu la surprise de ne pouvoir établir une collaboration aussi efficace avec les communes de Seine-et-Marne très touchées par la crue de juin dernier. Ainsi, dans un article paru dans La République de Seine-et-Marne du 2 janvier 2017, Claude Frégeac, fondateur de l’ONG, faisait part de son étonnement : « Nous avons contacté les CCAS des différentes communes, et étonnamment, à part Saint-Mammès avec qui nous avons très bien travaillé, nous n’avons pas pu établir une collaboration efficace avec des communes très touchées... ».

A l’orée de 2017, ce sont 51 familles installées sur les communes de Moret-sur-Loing, Saint-Mammès, Episy et Saint-Pierre-lès-Nemours qui ont reçu une aide matérielle de Partagence Une 52ème famille, en quelque sorte, a bénéficié de produits neufs : le foyer d’accueil de jeunes, « Les Brandons », à Moret-sur-Loing.

Le CCAS de Saint-Mammès tient à remercier chaleureusement l’ONG Partagence car, grâce à elle, les familles mammésiennes dans le besoin ont pu recevoir matelas, commodes, armoires, canapés pour remeubler les maisons dévastées. Un merci particulier à Fabienne Drouet, bénévole de Partagence, avec qui le CCAS a travaillé directement et qui a été d’un grand soutien pour ces familles.

larepublique77

Paru dans La République de Seine de Marne du 20 février 2017

Une ONG propose des meubles neufs aux sinistrés saint-pierrois

Depuis fin janvier, l'association Partagence sillonne la commune pour proposer des meubles neufs aux sinistrés des inondations du printemps dernier qui ont tout perdu. Pour lire l’article cliquer ici.

france3

JT 12/13 et 19/20 du 21 janvier 2017

Un sujet de 2’35" diffusé dans le journal régional de France 3 Paris-Ile-de-France à la suite d’un reportage réalisé le 20 janvier, à Montereau Fault-Yonne et à Moret sur Loing (Seine et Marne).

le parisien

Paru dans Le Parisien-77 du 21 janvier 2017 : Moret-sur-Loing - Des meubles neufs distribués aux sinistrés de la crue

A l’arrivée des meubles, ce vendredi matin, Michelle est tombée dans les bras de Fabienne. La scène se passe dans l’entrée d’une maison de la rue du peintre Sisley, à Moret-sur-Loing. Avant la crue du Loing de juin dernier, ces deux habitantes ne se connaissaient pas. Depuis, elles sont devenues amies. Après s’être renseignée, Fabienne a rejoint comme bénévole l’association Partagence qui s’occupe d’offrir des meubles neufs, aux familles de sinistrées, comme Michelle.

Claude Frégeac, le délégué général de Partagence, observe ces retrouvailles, en retrait. « C’est la prolongation de mon ancien travail au siège de la Croix-Rouge. J’ai voulu créer une association, en 2014, pour apporter des meubles neufs, donnés par des entreprises, quand les victimes après les travaux n’ont plus de moyen pour les racheter, explique-t-il. Une sorte de déstockage solidaire ! » L’association devrait aider 50 familles, dans les communes de Moret, Episy, Saint-Pierre-lès-Nemours et Saint-Mammès pour l’instant. « Le plus dur c’est d’identifier les sinistrés et certaines mairies n’aident pas vraiment », déplore Claire Delestrade, membre de l’association.

Pour Michelle, la retraitée de 70 ans, ce canapé en cuir neuf livré chez elle, « c’est un rayon de soleil ». Depuis le 1er juin, 16 heures, elle ne vit plus là et dort chez un ami. « J’attends les experts pour pouvoir lancer les travaux, s’exaspère cette veuve qui a perdu tous ses meubles. Avec mes 400 € de retraite, je n’aurais pas pu m’en racheter de nouveau. » Incapable de se séparer de ses affaires endommagées, elle les gardent dans la cour. Elle n’a plus qu’une idée en tête. « Je rêve de pouvoir dormir chez moi le 1er juin prochain. Cela serait comme une parenthèse d’un an. »

A une maison de là, l’association livre à Eddy et Esther André, une chambre complète pour enfant. Là aussi, le rez-de-chaussée a été totalement envahi par l’eau, la boue, les hydrocarbures. « On ne fera rien d’ici juin, il faut que ça sèche », explique Eddy, en pleine discussion avec Jean-Bernard Vincent-Sully, un grand gaillard de Saint-Mammès, venu donner un coup de main pour la livraison : « J’ai tout perdu avec la crue et Partagence m’a aidé avec de nouveaux meubles. Si je peux aider à livrer d’autres sinistrés, je suis là ».

Sylvain Deleuze

larepublique77

Paru dans larepublique77.fr du 2 janvier 2017

Créée en 2014 par Claude Frégeac, fort d’une expérience de longue date auprès d’organismes chargés de missions humanitaires, l’ONG Partagence aide les populations sinistrées à la suite de catastrophes naturelles. Grâce à elle, 37 familles ont reçu du mobilier : matelas, chambres, commodes, armoires, canapés pour remeubler les maisons dévastées. La semaine dernière, ce sont 3 familles de Saint-Mammès qui ont pu bénéficier de nouveaux meubles. « Nous avons contacté les CCAS des différentes communes, et étonnamment, à part Saint-Mammès avec qui nous avons très bien travaillé, nous n’avons pas pu établir une collaboration efficace avec des communes très touchées comme Moret, Montigny-sur-Loing et Nemours » déplore Claude Frégeac. « Certes notre ONG est jeune et pas très connue mais nous avons à disposition de ces familles sinistrées par la crue du matériel à leur offrir. Et nous n’avons pas de liste sur laquelle nous appuyer »

Déstockage solidaire

Dans un grand hangar situé à Montereau, Fabienne Drouet, bénévole, s’active avec Antonio, sinistré, pour remplir la fourgonnette. Sur des feuilles sont indiqués les cartons à charger contenant le mobilier à livrer à Saint-Mammès pour 3 familles. « Les familles ont été identifiées par le CCAS de la commune et la liste m’a été transmise sur demande » indique Fabienne. Le mobilier, neuf et à monter, provient d’entreprises partenaires qui en ont fait don en échange d’un reçu fiscal.

Identification

Partagence travaille actuellement sur la mise en œuvre d’un processus d’identification des victimes de catastrophes naturelles. « Nous sommes intervenus dans les Alpes-Maritimes et nous avons très bien travaillé avec l’association des maires et les CCAS sur place. Ce qui n’a pas été le cas dans le sud Seine-et-Marne » constate Claude Frégeac, qui réfléchit à la mise en place d’un mécénat de compétences. C’est-à-dire créer un fichier avec des artisans (plombiers, électriciens, maçons) qui viendraient donner de leur temps contre un reçu fiscal. « On pense aussi à proposer des psychologues, un accompagnement post-crue qui a été beaucoup demandé » indique Claude Frégeac. Ces compétences et dons matériels sont destinés exclusivement aux personnes sinistrées et un contrôle est effectué car l’ONG intervient directement sur place, par le biais de collaborateurs bénévoles, évitant ainsi les intermédiaires.

Renseignements : Partagence, bureau des opérations : 57, rue de Rivoli à Paris. Sur internet : partagence.org et par téléphone au 01.40.13.93.83.

France Inter

Emission « Carnets de campagne » du 2 septembre 2016

Notre délégué général, Claude Frégeac, a été invité à l’émission quotidienne Carnets de campagne, de Philippe Bertrand. Il a présenté le programme de post urgence mis en place par l’ONG au bénéfice de sinistrés des inondations, en Seine et Marne. Cette émission est écoutée, à l’heure du déjeuner, par plus d’un million d’auditeurs.

lavie logo

Paru dans lavie.fr, du 29 août 2016

En Île-de-France, du déstockage solidaire pour secourir les sinistrés

Pour venir en aide aux victimes d'inondations ou d'autres catastrophes naturelles, Partagence incite les entreprises à pratiquer du déstockage solidaire. Les produits récoltés sont distribués gratuitement aux familles sinistrées.

Tempêtes, inondations, incendies… Ces derniers mois, notre pays n'a pas été épargné par les intempéries et autres catastrophes climatiques qui, du nord au sud, ont fait de nombreuses victimes. Parmi elles, beaucoup de familles sinistrées ayant tout perdu, leur maison et ce qu'elle contenait. Pour venir en aide à ces populations démunies, un jeune retraité, Claude Frégeac, issu du milieu humanitaire, décide de fonder il y a deux ans la première agence de partage, une association unique en son genre : Partagence. Spécialisée dans l'aide matérielle en situation de post-urgence, cette petite ONG incite les entreprises, aussi bien locales que nationales, à lui donner toutes sortes de produits utiles, sous forme de « déstockage solidaire ».

Le principe est simple : les entreprises font un don de matériel – souvent des invendus – dont les sinistrés ont le plus besoin : mobilier, literie, lingerie, électroménager, outils de bricolage, produits d'hygiène et de puériculture. Ce don en nature fait l'objet d'un mécénat de produits ouvrant droit à une réduction fiscale pour les entreprises impliquées. Une opération gagnant/gagnant puisque le gain ainsi réalisé par l'entreprise est plus intéressant que l'éventuelle revente dans la filière discount. « Nous ne collectons pas de produits auprès des particuliers, ce ne sont que des produits neufs », précise Claude Frégeac. « Quand les produits d'occasion servent à dépanner, ceux que nous distribuons aux sinistrés permettent un vrai nouveau départ. »

Partagence dispose de plateformes où sont stockés les produits collectés. « Nous agissons en lien étroit avec les collectivités locales », explique Claude Frégeac. « Celles-ci identifient les familles les plus démunies et organisent la distribution, en partenariat avec notre association. »Ce dispositif ingénieux assure une bonne traçabilité du don. « Une condition essentielle pour instaurer une relation de confiance avec les entreprises contributrices qui sont en droit de savoir ce que nous avons fait de leurs dons. » Les premiers « faits d'armes » de Partagence remontent à octobre 2015, pendant les inondations qui ont frappé les Alpes-Maritimes. Grâce au « déstockage solidaire » de six entreprises (dont Dunlopillo et Boulanger) et à l'acheminement de 4 semi-remorques de matériels, l'association a pu aider une centaine de familles.

Suite aux inondations de juin dernier, Partagence œuvre actuellement en Ile-de-France, dans le Loiret, le Loir-et-Cher et le Cher. Objectif : aider 300 familles, soit l'équivalent de 6 semi-remorques. « Notre action est essentielle », indique Claude Frégeac. « Ces personnes ne peuvent pas toujours s'appuyer sur les assurances. Elles sont parfois mal couvertes ou les indemnités ne sont pas suffisantes. L'aide que nous apportons dépend entièrement de ce que nous livrent nos entreprises partenaires. Leur implication est capitale pour mener à bien notre mission ». Aujourd'hui, l'ONG a pour objectif de constituer un réseau d'entreprises suffisamment important pour pouvoir l'activer rapidement après les catastrophes.

Avec un budget annuel de 100.000 €, nécessaire pour le stockage, le transport du matériel et les frais de fonctionnement, l'association qui compte une douzaine de bénévoles ne dispose, pour l'instant, d'aucun salarié. « Mais cela ne saurait tarder », avance Claude Frégeac dont l'objectif est de professionnaliser son action. Partagence ne reçoit pourtant aucune subvention publique. Mais elle peut compter sur le soutien d'entreprises qui, dans le cadre de leur régulation de stock, lui fournit des produits qui ne seront pas directement utiles aux sinistrés, mais qui pourront être vendus. « Une partie de notre budget provient de cette monétisation des dons, en accord avec les entreprises donatrices que nous prenons toujours soin d'informer. » Avec ces dons, les entreprises bénéficient d'une importante déduction fiscale.

L'ONG intervient surtout en France, mais aussi à l'international. Elle apporte un soutien humanitaire aux populations touchées par des catastrophes pour lesquelles l'aide internationale est organisée. Sept tonnes de dispositifs médicaux neufs (gants, seringues, perfuseurs…) ont ainsi été livrées en Afrique de l'ouest pour lutter contre le virus Ebola. Partagence a également pour projet de créer une « carte soleil » qui serait distribuée, de manière systématique, à tous les sinistrés. Celle-ci leur permettrait de profiter des services de l'ONG, mais également de réductions chez les principaux magasins de bricolage et d'équipement autour de chez eux. Du soleil ? C'est précisément ce que Claude Frégeac et les membres de l'association voudraient partager avec tous ceux qui ont été durement éprouvés par les caprices du ciel ou de la terre.

LAURENT GRZYBOWSKI

larepublique77

Paru dans larepublique77.fr du 19 juillet 2016

Partagence est une association spécialisée dans l’aide matérielle en situation de post-urgence basée à Paris. Elle collecte du matériel ou des produits neufs auprès des fabricants et des distributeurs et les remet, avec l’appui des collectivités territoriales, aux familles les plus démunies suite à des intempéries. « Devant l’ampleur des dégâts dans le département, nous avons décidé de nous mobiliser pour mener une action de solidarité. Les assurances ne couvrant souvent pas tous les dommages, nous comptons aider plusieurs dizaines de foyers et pour cela nous avons besoin d’impliquer des entreprises au niveau local et national, quelle que soit leur taille » explique Claude Frégeac, fondateur de l’association.

Du déstockage solidaire

Les entreprises sont donc invitées à s’engager aux côtés de l’association en faisant du « déstockage solidaire », c’est-à-dire qu’elles donnent du matériel, souvent des invendus, dont les sinistrés ont le plus besoin : mobilier, literie, électroménager, matériel de bricolage, produits d’hygiène, de puériculture ou articles d’habillement. En faisant ce don en nature, elles bénéficient d’une déduction fiscale sur leur chiffre d’affaires puisqu’il fait l’objet d’une action de mécénat. L’association dispose d’une plateforme dans l’Essonne pour recevoir les produits collectés.

Distribution avec les mairies

Ensuite, Partagence organisera leur distribution en partenariat avec les collectivités locales. « Nous allons nous rapprocher des mairies et des Centres Communaux d’Action Sociale des communes du sud Seine-et-Marne pour identifier les bénéficiaires » précise Claude Frégeac. « Cette coopération assure la bonne traçabilité des dons et c’est essentiel pour instaurer une relation de confiance avec les entreprises contributrices » poursuit-il.

Une première action réussie

L’association n’en est pas à son coup d’essai. A la suite des intempéries dans les Alpes-Maritimes en octobre 2015, elle a mis en place avec succès un programme de post-urgence sur six mois qui a permis d’aider 90 familles grâce au déstockage solidaire de six entreprises dont Dunlopillo et Boulanger, acheminant ainsi sur place quatre semi-remorques de matériels neufs. L’aide qui sera apportée aux familles sinistrées du département dépend de l’engagement et de la générosité de chaque entreprise.

Renseignements : pour y contribuer, contactez l’association au 07 87 15 04 06 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – www.partagence-nso.org

Oneheart

Paru dans oneheart.fr, du 4 juillet 2016

CATASTROPHES NATURELLES : PARTAGENCE AIDE LES SINISTRÉS GRÂCE AU DÉSTOCKAGE SOLIDAIRE
En avril 2014, après 18 années passées à la Croix-Rouge, Claude Fregeac décide de fonder la première agence de partage : Partagence. Cette ONG a pour mission de venir en aide aux personnes sinistrées par les catastrophes naturelles grâce au « déstockage solidaire ».

La distribution de produits neufs

Partagence collecte des produits neufs auprès d’entreprises ayant besoin de déstocker. Ces dernières peuvent ainsi faire un geste solidaire et profiter de nombreux avantages fiscaux. « Nous ne collectons pas de produits auprès de particuliers, précise Claude Fregeac, ce ne sont que des produits neufs. Quand les produits d’occasion servent à dépanner, les produits que nous distribuons directement aux sinistrés permettent un vrai nouveau départ.

Nous nous distinguons de certaines associations qui collectent des produits puis les revendent aux associations de proximité. Nous les distribuons directement aux bénéficiaires. Cela permet d’offrir une véritable traçabilité pour les entreprises donatrices ».

Un travail de fond

L’ONG est activée dès qu’une catastrophe naturelle survient. « Nous travaillons alors avec les collectivités locales pour identifier les sinistrés, explique le fondateur de Partagence. Ensuite nous apportons notre aide à tous ceux qui en ont besoin.

Début octobre, nous sommes intervenus après les inondations dans les Alpes-Maritimes. Nous avons pu aider 90 familles. Elles avaient tout perdu, il leur a fallu plusieurs mois pour retrouver leur foyer. Notre action s’inscrit dans la durée pendant plus de six mois. C’est un travail de longue haleine.

Les médias ne traitent pas l’information sur la durée, quinze jours après les inondations plus personne n’en parlait. Le problème c’est que nous devons mobiliser des entreprises longtemps après la catastrophe. Nous souhaitons faire comprendre qu’il n’est ni trop tard, ni trop tôt. L’urgence c’est maintenant ».

Agir en France mais pas que…

L’ONG intervient principalement en France mais également à l’international. Partagence y distribue des produits à des associations locales (essentiellement en Afrique). « Nous n’apportons pas des financements ou des compétences mais une véritable aide au développement, détaille le président de l’ONG. Nous fournissons du matériel qui ne peut pas nous servir en France.

Lorsque nous disposons de matériel « en trop » et que nous ne pouvons l’utiliser à l’international, nous le revendons. Tout cela est fait en accord avec les entreprises donatrices. Il faut comprendre que nous avons des dépenses logistiques très importantes, nous devons stocker de grandes quantités de matériel. Il est vital pour nous de monétiser le surplus que nous détenons ».

Agrandir le réseau

Aujourd’hui, l’objectif de l’ONG est de constituer un réseau d’entreprises suffisamment important pour pouvoir être activé juste après les catastrophes. Avec les inondations survenues récemment en Ile-de-France et dans le Loiret, Partagence espère aider 300 familles touchées par cette catastrophe. « Notre action est essentielle, indique Claude Fregeac. Ces personnes ne peuvent pas toujours s’appuyer sur les assurances. Elles sont parfois mal assurées, ou les indemnités ne sont pas suffisantes. Ce matin j’ai encore reçu un mail d’une famille me faisant part de sa détresse. La compagnie d’assurance venait de résilier leur contrat à cause de l’inondation… ».

Partagence a également pour projet de créer une « Carte soleil » qui serait distribuée à tous les sinistrés. Celle-ci leur permettrait de profiter des services de l’ONG mais également de réductions chez les principaux magasins de bricolage autour de chez eux.
Parce que la solidarité commence à notre porte, soutenons cette très belle initiative !

Pelerin Hebdo

Paru dans Pèlerin, du 23 juin 2016

Lorsque survient une catastrophe naturelle, les médias affluent. Mais, dès l'urgence passée, les caméras s’en vont et les sinistrés se retrouvent seuls ou presque dans leur malheur.« C'était déjà le cas pour les inon­dations dans les Alpes-Maritimes, en octobre 2015 », confirme Claude Frégeac, fondateur de Partagence Nord Sud Organisation, une association humanitaire créée il y a deux ans.« Nous avons mis en place des programmes de post-urgence pour accompagner les sinistrés sur la durée.» Autre constat: même lorsque l'état de catastrophe naturelle est décrété, les délais d'intervention des assurances sont longs et les indemnisations pas toujours à la hauteur des dommages subis. Pour cela, l'ON(j humanitaire contacte les entreprises commercialisant des biens de consommation-tels le mobilier, l'électroménager, la literie, le matériel de bricolage, etc. -et leur propose un accord de mécénat.« Les entreprises nous livrent leurs invendus et, en contrepartie, bénéficient d'allé­gements fiscaux », souligne Claude Frégeac. En parte­nariat avec les communes concernées, Partagence NSO peut donc distribuer ce matériel neuf aux personnes affectées.« (jrâce à ce déstockage solidaire, nous avons aidé des dizaines de familles des Alpes-Maritimes et nous avons commencé à nous occuper des sinistrés des inondations de juin 2016 en Île-de-France, le Loiret, le Loir-et-Cher et le Cher », explique-t-il. Faire le lien entre les entreprises et les pouvoirs publics pour une visée solidaire, il fallait y penser.

newsinfo

Paru dans La France a un cœur, de décembre 2014

"Formidable ! Une toute nouvelle ONG vient d'être créée par des personnes rompues aux métiers de la logistique et de l'aide d'urgence. Une démarche de partage entre les entreprises et la populations sinistrées. Grâce aux dons en nature et au destockage, PARTAGENCE NSO distribue des produits et équipements matériels aux sinistrés des catastrophes naturelles, en France et à l'international. Déjà sept tonnes de dispositifs médicaux neufs (gants, seringues, perfuseurs ...) pour lutter contre Ebola."