z

Dans l'action

partenaire

Autres actus

Les 275 communes reconnues en état de catastrophe naturelle (14 départements)

A la suite des inondations et coulées de boue qui ont touché de nombreux départements, entre le 15 janvier et le 5 février 2018, 275 communes de 14 départements français ont été déclarées en état de catastrophe naturelle. En voici le liste :

DÉPARTEMENT DE L'AUBE

Communes d'Arcis-sur-Aube, Arsonval, Bar-sur-Aube, Bar-sur-Seine, Bossancourt, Bourguignons, Bréviandes, Chappes, Châtres, Clérey, Crancey, Dienville, Dolancourt, Jaucourt, Jessains, La Chapelle-Saint-Luc, Le Chêne, Le Mériot, Lesmont, Magnicourt, Maizières-la-Grande-Paroisse, Marnay-sur-Seine, Mériot, Méry-sur-Seine, Nogent-sur-Seine, Périgny-la-Rose, Pont-Sainte-Marie, Pont-sur-Seine, Proverville, Romilly-sur-Seine, Rouilly-Saint-Loup, Saint-Julien-les-Villas, Saint-Lyé, Sainte-Maure, Saint-Mesmin, Saint-Parres-lès-Vaudes, Savières, Vallant-Saint-Georges, Verrières, Viâpres-le-Petit, Villemoyenne, Virey-sous-Bar.

DÉPARTEMENT DU DOUBS

Bourguignon, Chouzelot, Villers-le-Lac, Mandeure, Mathay, Quingey, Valentigney, Villers-le-Lac.

DÉPARTEMENT DE L'EURE

Communes de Amfreville-sous-les-Monts, Andé, Bouafles, Connelles, Criquebeuf-sur-Seine, Giverny, Heudebouville, La Roquette, Le Thuit, Les Andélys, Les Damps, Les Trois Lacs, Martot, Muids, Notre-Dame-de-l'Isle, Porte-de-Seine, Port-Mort, Poses, Pressagny-l'Orgeuilleux, Saint-Marcel, Saint-Pierre-du-Vauvray, Saint-Pierre-la-Garenne, Vatteville, Trois-Lacs, Val d'Hazey, Vernon, Vézillon, Villers-sur-le-Roule.

DÉPARTEMENT DE LA MARNE

Communes de Anglure, Arrigny, Athis, Bagneux, Cherville, Conflans-sur-Seine, Coolus, Courthiézy, Dormans, Epernay, Hautvillers, Magenta, Marcilly-sur-Seine, Plivot, Saint-Just-Sauvage, Saron-sur-Aube, Tours-sur-Marne, Villeneuve-la-Lionne.

DÉPARTEMENT DE PARIS

Commune de Paris.

DÉPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME

Communes de Cailly, Caudebec-lès-Elbeuf, Cléon, Freneuse, Saint-Aubin-lès-Elbeuf, Saint-Léger-du-Bourg-Denis, Sotteville-sous-le-Val, Val-de-Saâne.

DÉPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE

Communes d'Annet-sur-Marne, Barbey, Bois-le-Roi, Boissettes, Boissise-le-Roi, Chalifert, Champagne-sur-Seine, Champs-sur-Marne, Changis-sur-Marne, Charmentray, Chartrettes, Chelles, Chessy, Condé-Sainte-Libiaire, Dammarie-les-Lys, Dampmart, Esbly, Fontaine-le-Port, Fublaines, Germigny-l'Évêque, Gravon, Grisy-sur-Seine, Guérard, Héricy, Isles-les-Meldeuses, Isles-lès-Villenoy, Jaignes, Jaulnes, Jouarre, Lagny-sur-Marne, La Ferté-sous-Jouarre, La Grande-Paroisse, La Rochette, La Tombe, Le Mée-sur-Seine, Mareuil-lès-Meaux, Meaux, Melun, Melz-sur-Seine, Méry-sur-Marne, Misy-sur-Yonne, Montereau-Fault-Yonne, Montévrain, Moret-Loing-et-Orvanne, Mouy-sur-Seine, Nanteuil-lès-Meaux, Nanteuil-sur-Marne, Noyen-sur-Seine, Pomponne, Précy-sur-Marne, Reuil-en-Brie, Saâcy-sur-Marne, Saint-Cyr-sur-Morin, Saint-Fargeau-Ponthierry, Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux, Saint-Mammès, Samois-sur-Seine, Samoreau, Sept-Sorts, Solers, Thomery, Thorigny-sur-Marne, Trilbardou, Varennes-sur-Seine, Vaux-le-Pénil, Vernou-la-Celle-sur-Seine, Vignely, Villenauxe-la-Petite, Villiers-sur-Seine, Vulaines-sur-Seine.

DÉPARTEMENT DES YVELINES

Communes d'Andrésy, Bonnières-sur-Seine, Bougival, Carrières-sous-Poissy, Carrières-sur-Seine, Conflans-Sainte-Honorine, Follainville-Dennemont, Freneuse, Guernes, Hardricourt, Jeufosse, Le Mesnil-le-Roi, Les Mureaux, Le Port-Marly, Limay, Louveciennes, Maisons-Laffitte, Maurecourt, Médan, Mézy-sur-Seine, Montesson, Poissy, Port-Marly, Sartrouville, Triel-sur-Seine, Vaux-sur-Seine, Villennes-sur-Seine.

DÉPARTEMENT DE L'YONNE

Communes de Charmoy, Courlon-sur-Yonne, Cuy, Étigny, Joigny, Laroche-Saint-Cydroine, Migennes, Rosoy, Saint-Denis-lès-Sens, Saint-Julien-du-Sault, Sens, Toucy, Villecien, Villeneuve-la-Guyard, Villeneuve-sur-Yonne, Villevallier.

DÉPARTEMENT DE L'ESSONNE

Communes d'Athis-Mons, Boussy-Saint-Antoine, Brunoy, Corbeil-Essonnes, Crosne, Draveil, Épinay-sous-Sénart, Étiolles, Juvisy-sur-Orge, Le Coudray-Montceaux, Morsang-sur-Seine, Quincy-sous-Sénart, Saintry-sur-Seine, Vigneux-sur-Seine, Viry-Châtillon.

DÉPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE

Communes de Boulogne-Billancourt, Clichy, Courbevoie, Gennevilliers, Issy-les-Moulineaux, Levallois-Perret, Nanterre, Neuilly-sur-Seine, Puteaux, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Sèvres, Villeneuve-la-Garenne.

DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS

Communes d'Épinay-sur-Seine, Gournay-sur-Marne, L'Île-Saint-Denis, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand.

DÉPARTEMENT DU VAL-DE-MARNE

Communes d'Ablon-sur-Seine, Alfortville, Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Chennevières-sur-Marne, Choisy-le-Roi, Créteil, Ivry-sur-Seine, Joinville-le-Pont, Le Perreux-sur-Marne, Maisons-Alfort, Nogent-sur-Marne, Saint-Maur-des-Fossés, Saint-Maurice, Sucy-en-Brie, Villeneuve-le-Roi, Villeneuve-Saint-Georges, Vitry-sur-Seine.

DÉPARTEMENT DU VAL-D'OISE

Communes d'Argenteuil, Bezons, Cergy, Haute-Isle, Herblay, Jouy-le-Moutier, La Frette-sur-Seine, Vauréal, Vétheuil.

Décryptage d’un cycle complet d’inondation

cycle inondation

Pour la première fois, un cycle complet d’inondation a été reconstitué aux Etats Unis.

Menée par la Française Séverine Fournier, océanographe au Jet Propulsion Laboratory, en Californie, l’équipe de chercheurs de la Nasa a combiné les données du satellite américain SMAP (Soil Moisture Active Passive) avec les observations de 5 autres satellites de la Nasa, afin de reconstituer la chronologie des événements, de cartographier l’inondation et d'observer ses effets régionaux.

Un article à lire sur le site Sciences et Avenir

Deux camions ont livré sur site 18 tonnes de meubles neufs

Depuis le mois de juillet, période durant laquelle l’équipe de Partagence a procédé à l’évaluation des besoins sur le site des incendies - désormais le premier des deux épisodes de catastrophes enregistrés au Portugal - il s’est passé beaucoup de choses pour l’association parisienne. Aux premières visites de familles victimes du drame (Pedroga Grande, Castanheira de Pêra et Figueiro dos Vinhos), s’est ajouté un travail de structuration de l’organisation, entre Paris et Lisbonne, pour la création de Partagence-Portugal - avec le nouveau drame de la journée du 15 octobre ce plan s’avère d’une grande pertinence. 

Le concret dans l’action, attendu par les autorités locales et, bien sûr, par les sinistrés eux-mêmes, c’était l’acheminement des matériels et équipements promis. Grâce à deux importants partenaires de l’ONG - les sociétés Alsapan et MMO International, toutes deux fabricants de mobilier - c’est choses faite : deux camions ont livré 18 tonnes de meubles neufs sur deux plateformes logistiques situées au centre du pays. Plus de 450 articles (chambres à coucher, matelas, sommiers, tables, chaises, fauteuils, meubles de rangements…) sont ainsi stockés dans l’attente des distributions aux familles, forcément dans l’attente des reconstructions des maisons. 

Ces livraisons des 14 et 28 octobre derniers, complétées par d’autres - deux durant le mois de novembre - confirment les engagements pris par Partagence auprès des autorités nationales et locales. Elles permettront, par delà cette mission d’aide, d’élargir le champ d’action géographique de la post urgence après l’accroissement du nombre de sinistrés dû aux incendies du 15 octobre. D’autres communes devraient ainsi intégrer le dispositif de l’ONG sur place.

cam

abcd

cam 2

abcd

cam 3

abcd

cam 4

abcd

Les premières familles visitées par Partagence

Les envois de matériels ne sont qu’un pan de l’action de l’association. En amont des distributions, elle tient à assurer des visites des familles dont les habitations principales ont été totalement détruites. Pour la seule semaine du 16 au 21 octobre, Fabienne, Betty, Zulmira et Cathy - en lien avec des représentants des mairies - vingt-deux d’entre elles été rencontrées. A chaque fois, un compte-rendu de visite est établi pour adapter l’aide matérielle qui sera, ensuite, apportée. Une mission de longue haleine…

famil

abcd

famil2

abcd

Une journée pour la prévention des catastrophes naturelles

Ce vendredi 13 octobre est la journée internationale pour la prévention des catastrophes naturelles mise en place par les Nations Unies depuis 1989.

Cette journée a pour objectif de promouvoir une culture mondiale visant à réduire l'impact des catastrophes, en favorisant des mesures de prévention, d’atténuation et de préparation.

Cette année, elle a pour thème : "Jamais aussi bien que chez soi : réduire l'exposition aux risques et les déplacements forcés". 

Réduire les risques 

Elle met l'accent sur la diffusion des mesures, pratiques et politiques efficaces pour la réduction de l'exposition des communautés aux risques de catastrophe et une meilleure protection des foyers et moyens de subsistance. Coordination, coopération et collaboration à tous les niveaux sont indispensables pour relever ce défi de taille.

Pour mieux connaître les risques près de chez soi : http://www.georisques.gouv.fr/, un site du ministère de la transition écologique et solidaire.

 

Le bilan chiffré de six mois de mission d’aide de post urgence

Voilà six mois qu’une délégation de Partagence a entrepris une première évaluation et des intentions des maires des communes touchées par la première vague d’incendies devant la proposition de service de notre ONG et des besoins à apporter aux nombreux sinistrés. Depuis la fin du mois de juillet 2017 et cette fin de janvier les actions ont été soutenues dans la perspective de l’aide à la réhabilitation intérieure des habitations principales détruites. Perspective parce que très peu de bâtisses ont été reconstruites et qu’il faut attendre. Une attente que Partagence met à profit pour rencontrer les familles victimes des désastres, pour organiser la collecte de matériels et équipement auprès d’entreprises et pour obtenir les fonds nécessaires à la poursuite de la mission… pour les douze mois à venir.

Les équipes de volontaires comptent sur la solidarité des entreprises et des membres de la communauté portugaise. En France, au Portugal et ailleurs…

Le bilan chiffré, ci-dessous, témoigne de l’ampleur de la mission…

ppup chiffres cles

Une maison capable de résister aux inondations

Un cabinet d’architectes anglais a conçu une maison qui peut s’élever jusqu'à 2,7 mètres au-dessus du sol pour faire face à la montée des eaux.

Baptisée « Formidable » et installée sur les bords de la Tamise dans une zone inondable, cette maison amphibie est la plus grande d’Europe.

L’habitation de trois étages possède un quai en béton waterproof sous sa structure qui se remplit graduellement d’eau. En se remplissant, le bâtiment s’élève doucement en fonction de la montée des eaux. Les matériaux utilisés garantissent à la maison une durée de vie de 100 ans. 

À la fin de la période d’inondation l’eau s’évacuera et le bâtiment reprendra sa position initiale. Un test de flottaison est prévu tous les cinq ans pour s ‘assurer du bon fonctionnement du mécanisme. 

Un livre-témoignages sur la crue de juin 2016

Bernard Gallois, écrivain et auteur, publie les témoignages de plus de 30 sinistrés et de bateliers, pompiers recueillis dans les mois qui ont suivi les inondations dans le sud Seine-et-Marne.

De Dordives à Saint-Mammès, en passant par Souppes-sur-Loing, Moncourt-Fromonville, Nemours, Moret-sur-Loing... les témoins racontent comment ils ont vécu cet épisode douloureux : désarroi, tristesse et ressentiment parfois marquent les témoignages.

Illustré de près de 90 photos montrant la gravité des événements, l’ouvrage souligne également que l’entraide, la solidarité et l’engagement des organisations comme Partagence (présenté par Fabienne Drouet, bénévole), se révèlent exemplaires face aux besoins multiples.

"La Crue du Loing de juin 2016, de Dordives à Saint Mammès" - Format 15 x 21 cm - 192 pages couleur

Commandez ce livre à Partagence

Prix : 20 € (+ frais de port) dont 8 € reversés à l’association.
Passer votre commande par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Règlement par chèque.

Irma, l’ouragan dévastateur qui fait craindre le pire

Le 7 septembre au matin, l’heure ne pouvait pas encore être au bilan des dégâts occasionnés par le passage d’un ouragan - au doux nom d’Irma - d’une force rarement atteinte depuis un siècle. Vingt heures plus tôt, les îles de Saint Martin et Saint Barthélémy, au coeur des Antilles françaises, étaient balayées par des vents d’une intensité à détruire des anémomètres en place (entre 200 et 300 km/h) et subissaient d’importantes inondations. La liste des pertes humaines ne pouvait que s’alourdir au fil des heures, disait-on, et dépasser le nombre huit avancé jusque-là. 

Pour la seule île de Saint Martin (côté français comme côté néerlandais) on déplorait des dégâts matériels touchant 95 % de sa superficie. Des bâtiments officiels (préfecture, caserne des pompiers, gendarmerie, hôpital, aéroport) ont été durement atteints par le cyclone qui se dirigeait inexorablement vers Cuba et l’Etat américain de la Floride. L’ampleur de la catastrophe a comme autre effet de ralentir l’importante chaîne de secours et la distribution de l’eau potable et des vivres dont manque la population.

irma 2 

irma 1

Un nouveau programme de post urgence en préparation à Partagence

assos1

© Radio France - Soizic Pelet

Les crues importantes enregistrées ces derniers jours dans une douzaine de départements français provoquent des conséquences dramatiques pour un grand nombre de foyers. Des centaines d’habitations, inondées par le débordement de la Seine, de la Marne, du Doubs et bien d’autres cours d’eau, seront à réhabiliter dans les prochains mois. Avec ses dotations collectées dans son réseau de contributeurs, notre association - après être intervenue dans les Alpes Maritimes (inondations de 2015) et dans le sud de la Seine et Marne (inondations de 2016) - s’attelle à la mise en place d’un nouveau programme de post urgence inondations par l’aide à la réhabilitation intérieure de plusieurs logements sinistrés.

Partagence compte sur les entreprises - fabricants et distributeurs - qui ont à gérer des invendus de matériels, produits et (tout) équipements pour la maison. Leur déstockage au bénéfice d’une association d’intérêt général est accompagné du dispositif de défiscalisation (mécénat de produits). 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 01 40 13 93 83.

Changement climatique : bientôt des grandes villes englouties ?

Alerte ! Face à la hausse des températures, certaines grandes villes aux quatre coins du monde risquent de disparaître.

C’est le triste constat que dressent les Nations Unies : la fonte des glaciers pourrait provoquer l'élévation de un mètre du niveau des océans d’ici 2100 si les émissions de gaz à effet de serre n'étaient pas réduites de manière drastique.

En Asie, où les côtes sont très peuplées, des millions de personnes exposées aux inondations.  Ce continent abrite treize des vingt villes mondiales dont les pertes économiques dues aux inondations devraient augmenter le plus fortement entre aujourd’hui et 2050.

Parmi les villes les plus exposées : Shanghai, Bangkok, Tokyo et Osaka mais aussi Chittagong et Dacca (Bangladesh) et Hô Chi Minh-Ville (Viêtnam). 

En Amérique, Annapolis, New York, Miami et la station spatiale de Cap Canaveral (Floride) seraient les principales villes touchées par la montée des eaux. Les côtes américaines, en particulier sur la façade Atlantique, sont parmi les plus vulnérables à la montée des océans. Le pire scénario correspondrait à une élévation de 2,5 mètres le long de ces côtes d'ici 2100.

En Afrique, Le Cap, Lagos, Alexandrie, Grand-Bassam, Lomé, la Guinée ou encore Abidjan en première ligne.

Et pour terminer le Royaume-Uni, la France et les Pays-Bas sont les pays les plus vulnérables en Europe

Plusieurs grandes villes françaises sont en effet à risque :  Bordeaux, Saint-Malo, tout le sud de la Bretagne mais aussi Calais ou Dunkerque au Nord. Même des villes relativement éloignées du littoral, comme Rouen, pourraient voir en 2100 une grande partie de leurs zones urbaines inondées par la montée des eaux.

Quatre mois après la tragédie de Pedrogao Grande, de nouveaux incendies meurtriers

La date du dimanche 15 octobre 2017 restera tristement historique pour le Portugal, en proie à plus de 500 départs de feux de forêts dans le centre et le nord du pays. Au surlendemain de ce qui est une nouvelle catastrophe pour nos amis portugais, on déplorait 36 morts et plus de 60 blessés.

Notre association n’imaginait pas dans la matinée du 13 octobre, lorsque son premier camion chargé d’équipements arrivait dans sa plateforme logistique centrale de Mealhada, que deux jours plus tard d’autres sinistrés allaient s’ajouter à ceux pour qui étaient destinés ce premier lot de meubles neufs. Il est encore trop tôt pour connaître le nombre d’habitations détruites par les plus de cinq cents incendies qui ont envahi forêts et villages. Probablement entre 600 et 800, soit trois fois plus que ce qui était dénombré en juin dernier sur les communes de Pedrogao Grande, Castanheira de Pêra et Figueiro dos Vinhos.

Partagence - qui se prolonge par Partagence-Portugal après la décision de créer une antenne basée à Lisbonne - va tenter de se déployer dans des communes nouvellement touchées. Ce qui implique de trouver des moyens humains supplémentaires, sur place, tout comme des équipements et des moyens financiers accrus.

Lire notre page POST-URGENCE PORTUGAL

La première semaine avec les autorités et des sinistrés

Du 24 au 28 juillet, une délégation de l'association s'est rendue sur la zone touchée par les incendies de juin dernier. Elle a été reçue par différentes autorités et a pu rencontrer des sinistrés et des impliqués à la suite de cette catastrophe qui a fait près de 70 morts et 250 blessés.
 
Pedrógão Grande, Castanheira de Pera, Figueiro dos Vinhos, trois communes qui totalisent 14 000 habitants et qui parlent désormais à Partagence. Et si l'on y ajoute les villages de Pobrais, Varzeas, Vila Ficaia et Nodeirinho - pour ne citer que ceux que nous avons visités - nous sommes en plein coeur des vingt mille hectares qui ont gravement souffert des incendies. Une souffrance qui a ravagé près de 200 familles. Soit que leurs habitations n'ont pas résisté aux flammes, soit que leur malheur n'a rien de matérielle mais, pire, il s'est manifesté par la perte d'un ou plusieurs proches, souvent tombés par asphyxie dans leur fuite éperdue par la « route de la mort ».
 
Maison dtruite 
Des maisons totalement détruites et d'autres partiellement touchées, on en dénombre plus de 180 sur les 160 km² incendiés. Dans le petit village de Potrais, accompagnés de João et Betty (à gauche), nous avons rencontré une habitante qui a connu des frayeurs quand un énorme billot de bois incandescent est tombé sur un mur de sa maison. Une autre famille (photo du bas) a accueilli et hébergé un couple d'un village voisin, contraints de fuir leur logement en flammes.
 
Rencontre avec une sinistree Pobrais 
 Familles sinistres Potrais
 
Ces lieux, Claude, Fabienne, Luis et Zulmira, membres de Partagence, les ont foulés (merci à Joao et Betty, leurs accompagnateurs locaux, eux aussi éprouvés par ce drame) pour comprendre l'ampleur et de la catastrophe et de la mission de post urgence qui va être menée par l'association. L'aide à la reconstruction et, principalement, à la réhabilitation de l'habitat par des distributions de matériels et équipements visant au réaménagement intérieur va occuper les équipes bénévoles de l'ONG durant un minimum de douze mois. C'est en substance ce que la délégation française a évoqué aux maires et à leurs équipes qui l'a reçue durant la dernière semaine de juillet. En précisant que Partagence, depuis la France, pourra fournir, grâce à ses collectes auprès des entreprises, l'équivalent de 200 tonnes de matériels réparties dans une dizaine de semi remorques, acheminées à partir de l'automne sur la plateforme mise à disposition gratuitement par l'entreprise locale,Construction Joao Antunes. Un lieu adapté à la réception de plusieurs camions et qui centralisera toutes les dotations fournies par notre organisation.
 
Castanheira runion mairie    CF avec Marta Bras Figueiro DV fanion
Le maire de Castanheira de Pêra et sa première adjointe (photo de gauche), la première adjointe de Figueiro dos Vinhos
(ci-dessus, à droite) et le maire de Pedrogao Grande (en bas) ont salué la grande utilité de la mission entreprise par
Partagence, au bénéfice de leurs administrés sinistrés ou impliqués.
 
Mairie de Pedrogao fanion
 
 
Des soutiens locaux réconfortants
 
Dans sa visite, Partagence a tenu a rencontrer les présidents (provador) de l'importante institutionSanta Casa da Misericordiaprésente dans chacune des trois communes. A chaque fois, un accueil chaleureux et productif lui a été réservé. Le soutien de cette association est très important, en complément de celui des municipalités déjà fortement engagées. Il doit aussi appuyer la recherche du financement nécessaire à la gestion et à la distribution de près de trois cents mille euros de marchandises. Les différentes réunions organisées lors de cette mission d'approche - comme celles qui sont programmées dans les prochaines semaines - ont réconforté le délégué général de Partagence et la coordinatrice des programmes de post urgence.
 
CF avec Provador SCM Figueiro fanion 
L'institution Santa Casa da Misericordia, très implantée dans le pays, a ouvert ses établissements pour héberger dans
l'urgence des premiers jours des incendies. Les présidents de Castanheira de Pêra, Figueiros dos Vinhos (photo ci-dessus)
et de Pedrogao Grande (photo ci-dessous) soutiennent notre association.
 
Visite SCM de Pedrogao
 
Il ne fallait pas les oublier, les bombeiros (sapeurs pompiers), forcément mis à très rude épreuve durant les six journées incendiaires (17-23 juin). Nous avons rencontré ceux de Pedrogao Grande - les volontaires qui étaient de permanence - et par la voix de leur commandant, Agusto Arnaud (également un volontaire), nous nous sommes fait une (petite) idée de l'ampleur de leurs tâches pour venir à bout d'un tel désastre. De cet échange est née la volonté d'apporter une aide matérielle - là aussi - à ces combattants du feu bien moins dotés en matériel qu'il le faudrait. Nous y réfléchissons.
 
Bombeiros de Pedrogao remise fanion 
Le commandant Agusto Arnaud, patron des pompiers de Pedrogao Grande (tous volontaires), nous a reçus pour une réunion
d'échange, parfois émouvante. Lui aussi s'est vu remettre le fanion de Partagence.
 
Bombeiros de Petrogao salle de runion
 
Un partenaire de choix et une marraine
 
L'ultime journée de cette première semaine de contacts pour l'association s'est déroulée à Lisbonne. Tout d'abord, le partenariat initié avec la fondation AIP (association des entreprises industrielles portugaises) s'est concrétisé par la signature d'un protocole de coopération, dans les locaux mitoyens au Palais des Congrès de Lisbonne (dont est gestionnaire la fondation). Nous y reviendrons ici même mais Partagence n'oubliera pas que ce moment « protocolaire » (merci André Magrinho, le vice-président) s'est tenu en présence du Secrétaire d'Etat au Développement et à la Cohésion, M. Nelson de Souza. Un soutien de choix, lui aussi, nous espérons. Cette marque de confiance qu'il nous a montré lors de son discours a été un des points d'orgue de cette journée qui se terminera par la rencontre inoubliable avec la chanteuse, Agata (merci à José Alves, de Castanheira). Deux heures d'échange pour que la devise de cette artiste très populaire au Portugal et très appréciée de la communauté portugaise en France (« Un pour tous, tous pour un ») prenne le sens d'un parrainage pour Partagence.Agata, marraine de l'opération, elle qui s'investit déjà pour la ville de Castanheira, dont elle est originaire. Fabienne et Claude qui l'ont rencontrée ont mesuré l'honneur qui était fait à l'association.
 
Signature avec fondation AIP
En présence du Secrétaire d'Etat, Nelson de Souza (à gauche), le délégué général de Partagence et le vice-président de la Fondation AIP, de Lisbonne, André Magrinho (au centre), ont signé un protocole de coopération. Un partenariat avec le secteur des entreprises industrielles qui honore notre organisation. 
 
Remerciements :
 
- à Betty Alison, Joao Antunes et Maria Adelaide Silva : ils sont les premiers membres de l'équipe « locale » de Partagence au Portugal ;
- à Zulmira Vilas Boas et Luis Araujo : précieux avant et/ou pendant la mission de Partagence sur site, ils rejoignent l'association, depuis la France ou le Portugal ;
- à José Alves (mairie de Castanheira) pour nous avoir mis en contact avec l'artiste Agata ;
- aux différents interlocuteurs rencontrés dans les 3 communes (maires et adjoints, services sociaux, service de communication, présidents d'associations, pompiers...) ;
- Et Agata, la marraine de l'opération.
 
Photos Partagence (Luis Araujo, Fabienne Drouet, Zulmira Vilas Boas).