z

Népal : une grande partie du monde se mobilise

Le nombre de victimes du séisme au Népal s’élève, dix jours après la catastrophe, à 7.557 morts

 et 14.536 blessés. Quatre français ont péri tandis que 32 français manquent encore à l’appel. Plus de 131.500 militaires et policiers participent aux opérations de secours, assistés par plus de 100 équipes étrangères. Le bilan des victimes reste encore provisoire. Depuis lundi 4 mai, les secours commencent à arriver dans les zones reculées pendant que les hélicoptères de l’armée américaine y effectuent des vols pour évaluer les dommages et commencer à fournir de l’aide et transporter les victimes en zone sûre.

Selon le porte-parole du ministère de l’intérieur népalais, Laxmi Prasad Dhakal, les opérations d’aide humanitaire devraient durer “des semaines, voire des mois”. Le nombre des personnes déplacées qui survivent sous des n’est pas encore annoncé. Le gouvernement a prévu d’allouer 20 milliards de roupies (177 millions d’euros) à un fonds de reconstruction et de réhabilitation, mais il espère une importante aide financière de la communauté internationale.

De son côté, la Commission européenne vient d’approuver une aide financière au Népal d'un montant de 16,6 millions d’euros, allouée directement au gouvernement népalais. En outre, un montant supplémentaire de 3 millions d'euros a été débloqué simultanément, par la mission conjointe UE-Nations unies au Népal, ce qui porte à 22,6 millions d'euros l'aide totale fournie par la Commission européenne depuis le début du sinistre. À ces chiffres doivent s’ajouter ceux de l'aide bilatérale apportée par les États membres de l'UE. M. Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, a déclaré que cette aide témoigne de la solidarité de l’UE à la population népalaise et précisé que la manière de continuer à soutenir la population sera revue une fois finalisées l’évaluation des besoins.

Marie Karel

Photo : AFP